Jouet d'occupation chien B.A.«Everlasting Treat Wheeler» large

0
25,30 €
En stock
Réf.: TT43##001

Taille
Friandises «Everlasting TREATS® Original» large

Livraison gratuite pour toute commande de plus de 100€ (poids max d'un colis 5 kg).

Remboursement du prix des articles payés après la réception du retour.

Réglez en toute tranquillité via PayPal ou par cartes bancaires Visa, American Express et MasterCard, par virement bancaire ou transfert d'argent.

Nous sommes disponibles pour toute question du lundi au vendredi de 8h à 16h sur notre service clients en ligne.

Frais de livraison via La Poste à 3,70 €
Frais de livraison via Chronopost à 17,30 €

Jouet d'occupation chien avec friandise

 

Jouet d'occupation chien en matière innovante, ultra résistante aux mâchoires puissantes d'un berger allemand. Rempli de friandises à mâcher sur ses deux côtés, de petites friandises ou croquettes à l'intérieur et dans les rainures, ce jouet motivera et occupera votre chien mâcheur pendant des heures. Il convient parfaitement aux jeux à la maison, pour récompenser son chien après un cours d'entraînement, pour stimuler une activité physique et mentale du chien lorsque ses maîtres sont absents. Contribue également à une bonne hygiène dentaire. Comprend une friandise «Everlasting TREATS® Original» de fabrication américaine.

Matériau: caoutchouc spécial

Couleur: noir

Dimensions: 14.5 x 7 cm

Caractéristiques du produit:

  • très résistant aux morsures
  • non toxique
  • cache des friandises
  • améliore la santé dentaire
  • passe au lave-vaisselle

Suggestions d'utilisation:

Ce jouet d'occupation est adapté à un grand chien de race Berger allemand, pesant plus de 18 kg. Solution idéale pour les chiens qui adorent mâcher. Il est recommandé de vérifier régulièrement si le jouet est intact.

 

Ce jouet d'occupation est compatible avec les friandises Starmark «Everlasting TREATS® Original».

friandises everlasting treats original

Il n'y a pas encore de commentaire sur ce produit.

Veuillez vous identifier pour poster un commentaire. Connexion